CONGO KINSHASA ONLINE

actualité politique congolaise en RDC
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rose croix d'or à Kinshasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Rose croix d'or à Kinshasa   Dim 13 Mai - 14:21

ROSE CROIX D'OR A KINSHASA



Pour le Zaïre le siège central de l'association est:

La Source Vive
BP 15708 Kinshasa/1



A - L'Origine




A-1. Introduction

La Rose-Croix est reliée au courant gnostique. La Gnose (du grec : gnosis) est la haute connaissance qui incite l'homme à découvrir en lui-même, l'étincelle d'Esprit par laquelle il peut se tourner vers l'absolu.

Marqué par la pensée "Hermétique" qui engendra tant de philosophies libératrices, d'écoles de pensée, de mouvements spirituels, le courant gnostique sous-tend toute la vie spirituelle de l'Occident et du Moyen-Orient. Il illumine toutes les grandes civilisations :
Esséniens, chrétiens gnostiques, cultes mystères, Manichéens, Cathares, Alchimistes, Rose-Croix....témoignent de la continuité de ce courant.
Face au comportement dogmatique ordinaire, ils ont maintenu vivante la tradition d'un salut par la connaissance : la Gnose.
Héritière de cette tradition gnostique qu'elle vivifie dans le présent, la Rose-Croix d'Or répond aujourd'hui à une triple mission:






  • Rappeler aux hommes la noblesse de l'état humain véritable, pour les inviter à entreprendre le chemin de la Renaissance de leur âme
  • Faire connaître les conséquences pratiques de ce Chemin, c'est à dire les étapes de ce processus de changement intérieur
  • Leur offrir les moyens concrets de parcourir le Chemin proposé grâce à des activités spirituelles conformes à l'Enseignement du Christianisme intérieur.




A-2. Définition

La Rose-Croix d'Or est une École de pensée qui tente de relier l'homme à sa véritable origine et de lui faire découvrir le prodigieux but qui est à la base de sa vie.
Elle s'est donné pour tâche de reconduire les hommes qui cherchent le sens profond de leur existence à l'état d'homme vrai, dans leur véritable champ de vie : le Royaume originel de la Lumière.
Dans la plus pure tradition des Écoles des Mystères, elle montre comment à l'arrière-plan du jeu mental et émotionnel vibre le principe originel et immuable de Lumière, l'étincelle d'Esprit, dont l'éveil ouvre le chemin de la vraie vie et fait pénétrer dans les Mystères.
Sur cette base, elle envisage la naissance d'un penser tout nouveau qui puisse permettre aux hommes de retrouver librement leur destinée originelle.





A-3. Origine

La Fraternité de la Rose-Croix se manifeste pour la première fois en Europe en 1614.

Incitant à une renaissance de la pensée hermétique et gnostique , elle tente par ses écrits de ranimer la profonde valeur libératrice du Christianisme Originel : la résurrection de l'homme intérieur.
Elle présente au monde une réforme générale des arts, des sciences et des religions, une vaste synthèse de Bonté, de Vérité et de Justice, dans laquelle les efforts humains pourraient s'orienter sur la réalisation du but élevé de la Vie.
Ses envoyés sont parmi les plus grands esprits de l'époque : J.-V. Andrea, A. Comenius, J. Boehme,...
À travers le mythe de Christian Rose-Croix, (le chrétien qui épanouit la Rose de l'âme libre, sur la croix de son propre corps, par toute une transformation alchimique) est présenté un renouvellement total de l'homme et de l'humanité.
À notre époque, Jan Van Rijckenborgh et Catharose de Petri, en fondant la Rose-Croix d'Or, eurent pour tâche de révéler clairement les enseignements spirituels encore voilés dans les textes gnostiques de tous les temps, en s'aidant de la Sagesse hermétique qui imprègne les textes rosicruciens, exemple même d'une pure recherche intérieure.
Ils ont ainsi rendu actuels et accessibles à tous l'enseignement et le chemin de la libération de l'homme-âme-esprit, de l'homme microcosme, image et résumé de l'univers.




A-4. traditions, références

Beaucoup ont laissé des traces dans la mémoire des hommes, en créant des Écoles, des mouvements, en suscitant des courants de pensée nouveaux et lumineux : Hermès, Zoroastre, Bouddha, Jésus, Mani,etc...

La Rose-Croix d'Or s'appuie sur ces témoignages, mais sa force réside dans le fait qu'elle a retrouvé et rendu vivantes dans l'actuel présent ces éternelles vérités, et qu'elle peut les revivifier à nouveau dans le coeur des hommes.
De l'Egypte (le Temple de l'homme), la Grèce (les Écoles des Mystères), de l'Essénisme au pur Christianisme des premiers siècles, du Christianisme cosmique de Mani et des Cathares aux Alchimistes et aux Rose- Croix, partout rayonne cette même Idée-Force universelle :




<BLOCKQUOTE>L'Homme, pensée divine, clé de l'Univers, est illimité dans sa conscience. En son coeur réside le Plan entier du devenir universel, mais il doit renaître à cette dimension.
</BLOCKQUOTE>


A-5. Notions clés

La Rose-Croix d'Or perpétue la grande tradition gnostique qui se trouve à l'arrière-plan de tous les courants spirituels ayant marqué l'histoire des hommes : il s'agit de l'enseignement universel de la délivrance. On retrouve dans tous les mouvements gnostiques les notions caractéristiques :






  • l'homme n'appartient pas seulement à cette nature mais aussi à un monde originel parfait dont il a gardé la nostalgie
  • il se sent étranger à cette nature, car il possède en son coeur une étincelle de la vie originelle
  • dans cette étincelle de l'absolue perfection, cette "Rose de l'Esprit", se trouve le plan de retour, la possibilité de la reconstruction de l'être parfait qu'il est dans son essence
  • être de chair et de sang subissant l'emprise de cette nature, il possède cependant une conscience dont les possibilités, une fois reliée à l'étincelle de l'origine, libèrent la Connaissance - la Gnose - du chemin de retour à sa Patrie véritable
  • Un immense processus , qui doit être accompli en lui pendant qu'il vit, peut faire naître la conscience nouvelle et, sur la base de l'aspiration au retour, le ramener à l'état d'homme véritable.
  • Ce processus implique la connaissance du plan (initiation) et un comportement (rejet de l'ego, amour envers tous, libération de tous les conditionnements du mental et de l'émotivité) qui relie le candidat aux forces spirituelles qui accompliront en lui la transfiguration.
Ce savoir ne peut être transmis que par ceux qui ont réalisé en eux-mêmes cette résurrection de la conscience originelle.





B - Le But




B-1. But de l'Ecole spirituelle

Il existe une Source unique, originelle - une haute Connaissance, la Gnose - qui a de tous temps incité les hommes à retrouver, par un cheminement initiatique l'accès à un tout autre état d'être.

Le But de l'Ecole de la Rose-Croix d'Or est de guider les hommes qui le désirent vraiment vers cette source, de les y relier intimement afin qu'ils entrent, transformés, dans cet état humain nouveau et puissent devenir ainsi de véritables serviteurs de l'humanité.
À la base de cet effort repose un PLAN, un savoir universel, une méthode que la Rose-Croix, fidèle à son orientation christique, a toujours suivie.
Il est d'abord indispensable que la nécessité d'une telle transformation intérieure du coeur et du mental soit bien présente chez le chercheur. Il créera ensuite en lui-même les conditions physiques, psychiques et mentales indispensables à l'émergence d'un nouveau principe de conscience. Des forces d'âme nouvelles feront de lui un homme véritable, capable de penser, de vouloir et d'agir conformément aux exigences spirituelles intérieures. Le but des Rose-Croix est donc conforme à l'Enseignement Universel de la délivrance tel qu'il apparaît au coeur du Christianisme originel:
planter les germes d'une véritable fraternité,
orientée sur la destinée supérieure de l'homme.
Ce but sublime auquel chaque homme est appelé depuis toujours, implique le rejet de toute illusion, de toute liaison à des autorités, à des maîtres visibles ou invisibles, tant ici-bas que dans les mondes subtils de l'au-delà, à toute intolérance vis à vis de ceux que leur coeur dirige vers d'autres voies de recherche.

Il place l'homme devant la seule exigence qui soit en accord avec l'aspiration à l'Amour et à la perfection qui vibre au tréfond de son coeur : découvrir en soi-même la porte du Royaume immuable, et entrer vivant dans les domaines de l'éternité.
La Rose-Croix crée donc ici-bas un état de fait non passible de spéculations : la réalité de l'état humain véritable qui s'élève bien au-dessus des dogmes religieux et sectaires ainsi que de toute idéologie.


Dernière édition par le Dim 13 Mai - 14:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Rose croix d'or à Kinshasa   Dim 13 Mai - 14:24

B-2. A qui s'adresse la Rose-Croix

Il y a chez les Rose-Croix l'indicible nostalgie de mener à bien le plan de libération du monde et de l'humanité, un ardent désir de servir parfaitement tous ceux qui cherchent une issue et aspirent à la vérité.
Beaucoup pressentent en effet dans l'atmosphère la manifestation d'un tout nouveau champ de conscience, d'une tout autre idée de l'homme et aspirent à l'éveil. Il ne veulent plus croire mais "comprendre pour réaliser".
En conséquence, la Rose-Croix fait connaître les exigences de l'ère qui vient et annonce la grandiose possibilité de libération.
Elle s'adresse à tous ceux qu'une intime nostalgie de la vie parfaite prédispose à la recherche de l'Absolu, tous ceux qui reconnaissent la nécessité d'un changement intérieur profond et s'y sentent appelés, sans distinction de race, de milieu social ou de religion.
Elle entreprend de former une communauté d'âmes vivantes capable de participer de nouveau à la manifestation universelle.
Elle reconnaît que les religions, sectes et idéologies s'efforcent de mener les hommes à un progrès moral et à une amélioration de leur état d'être, mais son but étant totalement autre, elle regroupe ceux qui, dans leur soif de perfection et de Vérité, ont décidé d'entreprendre - sur la base du principe de vie originel en eux - la régénération complète de leur être et partant, aider à celle de l'humanité.


B-3. Édifier un nouvel axe de vie



I - Situer sa vie dans cette perspective gnostique, c'est se relier à l'essence et au courant de force de la Vie véritable.
L'élève d'une telle École qui, par des actes concrets a éveillé discernement et conscience, libère son coeur de l'émotivité et des inclinations personnelles, découvre et pratique la compassion et l'amour. Il peut ainsi édifier un nouvel axe de vie :



  1. Par la connaissance de soi et des lois de la vie, établir en lui une base saine de réflexion et d'action pour rendre à sa vie sa signification : aller vers le grand but de la résurrection de l'âme.
  2. Ordonner et équilibrer sa vie selon un comportement hautement moral et spirituel, basé sur la tolérance, la non-violence, l'amour des autres et le respect de toutes les formes de vie.
  3. Rechercher une certaine maîtrise des situations extérieures et surtout intérieures.
  4. S'élever au-dessus des instincts et des passions et découvrir la grande paix de l'âme.
  5. Puiser à la source de toute vie l'énergie capable de dissoudre en lui toute cristallisation (alchimie).
  6. Permettre ainsi à l'âme immortelle de renaître et de s'exprimer dans tous les domaines de la matière et de l'Esprit.
  7. Devenir un Homme-âme-Esprit entièrement nouveau, apte à oeuvrer au grand renouvellement du monde et de l'humanité.


B-4. Ce que l'Ecole apporte aux hommes

L'Ecole de la Rose-Croix d'Or apporte une philosophie concrète de la délivrance et une force de rayonnement à l'aide de laquelle les hommes peuvent s'engager sur le chemin de la vraie Vie.
La Rose-Croix n'apporte ni dogme, ni recette infaillible, ni mystique émotionnelle, ni pratique magique.
Elle ne met jamais en contact avec des forces ou des entités de l'au-delà ni des "maîtres invisibles" de l'astral, mais son but est de délivrer les hommes de toute emprise qu'elle soit terrestre ou astrale. Elle fuit tout sectarisme, toute idéologie réductrice, toute croyance dogmatique, tout fanatisme de la pensée.
La Rose-Croix travaille dans le monde mais ses visées ne se situent pas dans ce monde.
La grande Fraternité des hommes n'a rien à voir avec une forme de gouvernement quelconque, une société idéale, une théocratie, ni un des multiples paradis établis dans les domaines invisibles de l'au-delà où vont les morts.
La Fraternité n'a d'ailleurs pas besoin d'être créée car elle existe depuis toujours.
Si les hommes s'en sont exclus depuis fort longtemps et se sont repliés dans un espace-temps limité de la création universelle - ayant oublié leur origine véritable - elle les appelle sans cesse au retour à leur véritable patrie.
Reliée à la Fraternité universelle des libérés, et conformément à la tâche qu'elle a reçue, la Rose-Croix d'Or annonce et explique aux chercheurs de Vérité l'antique message du salut sous sa forme la plus universelle.
Elle tente, une nouvelle fois, de rendre les hommes conscients de l'unique chemin concret, celui de l'accomplissement de la véritable destinée humaine.

Elle offre :


  • une philosophie libératrice, la philosophie de la Vérité vivante qui pousse à une transformation de l'être humain,
  • une Force de rayonnement que le coeur reconnaît et éprouve, capable d'opérer une complète transfiguration de l'être,
  • une communauté d'âmes orientées sur le But unique.

Tous ceux qui le désirent peuvent ainsi retrouver, par une profonde révolution spirituelle intérieure, la liaison avec le champ de vie humain originel.



C - Les Moyens



C-1. Structure interne

L'Ecole de la Rose-Croix d'Or comporte sept aspects.
Ils correspondent à sept phases de croissance intérieure, à sept marches qui conduisent le chercheur de l'état de conscience terrestre à l'état d'homme vrai, grâce à un enseignement qu'il doit intérieurement comprendre et tenter de mettre en pratique dans sa vie quotidienne.

  • Dans la première phase, l'élève doit saisir ce qu'il cherche si intensément, la cause profonde de son désir du salut qui provient de la présence en lui d'une étincelle de Lumière originelle. Il découvre que l'Enseignement gnostique n'est pas seulement une philosophie, mais également une force concrète qui dynamise sa compréhension et nourrit son aspiration.
    Ce qu'il pressentait de la vérité se mue en une connaissance claire, un discernement qui lui permet de discerner son chemin au milieu de toutes sortes d'illusions et de faux-semblant.

  • Dans une phase suivante, l'élève est poussé à un nouveau comportement.
    La purification et le renouvellement de la pensée, du désir et de la volonté orientés sur le but, contribuent faire renaître un nouveau Principe de Conscience. L'idée du véritable état humain est acceptée, assimilée, mise en pratique.

  • Dans la troisième phase, l'élève est placé devant le grand processus de transmutation intérieure ou "renaissance de l'âme". À mesure que la nouvelle conscience - l'Âme nouvelle - croît en lui, l'influence de l'ego diminue en fonction d'un travail sur soi intelligemment mené.
  • L'élève peut alors entrer dans la quatrième phase, la phase alchimique de la reconstruction de l'âme immortelle , l'état originel de l'Homme vrai.
  • Dans les 5ème, 6ème, et 7ème phases s'ouvre pour lui la période de la réalisation.
    Relié au Champ de rayonnement de la Rose-Croix d'Or, il gravit, en fonction de son aspiration et à son rythme, les marches de la transfiguration. Il s'agit là des aspects les plus intérieurs de l'Ecole des Mystères.

Le processus s'accomplit pour chacun en totale autonomie. Là, pas de supérieurs occultes, ni de maîtres "cosmiques", ni de "voyages dans l'astral", mais des groupes d'hommes et de femmes unis dans leur recherche sincère de la Vérité.


C-2. Implantation géographique

L'Ecole de la Rose-Croix d'Or a implanté dans le monde plus de 30 Centres de Conférence internationaux, dont la plupart peuvent accueillir de 300 à 600 participants. De nombreux Centres nationaux se sont créés dans tous les pays d'Europe occidentale et centrale, en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique, en Australie et en Nouvelle Zélande.
Dans ces Centres de Conférence internationaux, un ensemble de thèmes de travail sur soi, de réflexions, de méditations, d'indications pratiques sont transmis lors des séminaires.
Ce travail spécifique se poursuit dans des Centres locaux. Dans chaque ville d'une certaine importance ont lieu des conférences publiques, des exposés, des tables rondes, débats, des services Spirituels qui reprennent de manière approfondie les éléments de l'Enseignement gnostique et sa mise en pratique.
Près de quinze mille élèves sont membres actifs dans le monde. Des milliers de sympathisants participent en tant qu'auditeurs libres.
En France, en 1996, existent 3 Grands Centres Internationaux, et 17 Centres locaux.


C-3. Moyens utilisés, mise en pratique



L'Ecole de la Rose-Croix d'Or va mettre en oeuvre les moyens de réaliser cette si nécessaire transformation de la conscience :

  • séminaires,
  • ateliers de réflexion ,
  • conférences,
  • activités de Temple portant sur des sujets essentiels :

    • origine et devenir de l'homme dans la philosophie gnostique,
    • la renaissance par le changement de la conscience,
    • les mystères du Graal et des Fraternités gnostiques,
    • le processus de la transfiguration,
    • le nouveau champ de vie et notre monde,
    • Microcosme et Macrocosme...
    • tout ce qui a trait au corps, à l'âme, à la conscience, aux organes "spirituels" permettant d'assimiler la matière de l'Enseignement.
    </LI>

Il s'agit, pour l'Ecole, de créer un profond et ardent désir de changement chez l'élève afin qu'il puisse, situer sa vie dans une optique tout autre que celle de l'habituel "monter, briller, disparaître" qui caractérise toutes les tentatives humaines, et en harmonie avec le plan de la véritable évolution divine pour l'homme, aller vers la Nouvelle Conscience qui réalise l'état véritablement humain.
Pour cela, il doit aller, guidé par cet Enseignement, au plus profond de lui-même, à la découverte de ce désir primordial qui émeut le coeur. Les innombrables pièges de l'intellect et de l'émotivité nécessitent une application suivie du "connais-toi toi-même".
Au long de cette quête, tous peuvent découvrir que les lignes de force universelles de ce chemin - dont les idées religieuses classiques renferment encore des reflets déformés, cristallisés - sont toujours présentes et peuvent devenir actives à tout moment.
Cette mise en pratique occasionne toujours une purification des pensées, des désirs, des sentiments et des actes.
Lorsque la conscience humaine est reliée au principe central originel, au coeur de l'être humain, il est un fait qu'elle s'approfondit, s'épure et s'élève au-dessus des instincts du sang et du psychisme, des limites du caractère.
Enseignement, compréhension, directives sont donc mis en application par soi-même, sur soi-même.
C'est dans la vie quotidienne que l'élève va s'efforcer de vivre l'apprentissage en neutralisant tout ce qui pourrait entraver le libre déploiement de cette nouvelle conscience.
Il en résulte une perception précise des mécanismes et des lois qui régissent l'être humain et le monde ainsi qu'une grande lucidité intérieure et un discernement qui permet d'écarter résolument tout ce qui nuirait à l'émergence d'une âme nouvelle :

Sagesse, compassion et amour en sont les principales manifestations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Rose croix d'or à Kinshasa   Dim 13 Mai - 14:29

C-4. Statuts, organisation, coûts

La Rose-Croix d'Or, connue aussi sous la dénomination internationale :

Lectorium Rosicrucianum
a adopté en France, la forme extérieure d'une Association cultuelle.
Dans plusieurs pays européens, elle a un statut de religion (Pays-Bas, Espagne, Hongrie).
Selon ses statuts : "L'Association a pour but de répandre et de témoigner de la Religion Universelle sur la base du Christianisme vivant, et de relier ainsi l'humanité à l'Eglise Universelle de l'Origine."
Elle se donne pour but de propager les mystères de la Rose-Croix, de la Gnose et du Saint Graal, par l'organisation de séminaires et de conférences publiques, d'exposés et la création de Centres de conférence.
L'Association Lectorium Rosicrucianum France est affiliée à la fondation internationale Lectorium Rosicrucianum, dont le siège social se trouve à Haarlem, aux Pays-Bas. Ses structures et fonctionnement sont identiques dans tous les pays où elle travaille.
L'organisation et la gestion sont confiées comme dans chaque pays, aux membres d'une Direction Nationale, nommée lors des assemblées générales annuelles.
Les directives spirituelles sont transmises par une Direction Internationale de 12 membres. Tous sont membres de l'Association et soumis aux mêmes exigences intérieures et extérieures.
Comme dans toute association, les membres actifs (les élèves de l'Ecole Spirituelle) versent une cotisation annuelle, payée mensuellement de l'ordre de 25 à 45 € par mois. S'y ajoute plusieurs fois par an la participation à des séminaires dans les Centres de conférence. Les membres temporaires (personnes intéressées) peuvent participer à un certain nombre de conférences ou soirées thématiques, sans engagement.
Les Centres de conférence internationaux et nationaux sont tous financés et entretenus par les membres eux-mêmes. Le bénévolat y est largement pratiqué.
Pour la Belgique, le siège central de l'Association est :

    lindenlei 12
    B-9000 Gent
    Tél. 32 9 225 43 16
    Fax. 32 9 233 78 60

Pour le Cameroun, le siège central de l'Association est :

    La Nouvelle Aube
    BP 6362 Yaoundé
    Tél. 237 20 24 10
    Fax. 237 20 24 10

Pour le Canada, le siège central de l'Association est :

    470 Iberville
    Mont Saint-Hilaire, Québec, J3H 2V7
    Tél. 1 514 464 6750
    Fax. 1 514 464 6750

Pour la France, le siège central de l'Association est :

    30, rue du Général Schramm
    F-93120 - LA COURNEUVE
    Tél. (33) (0)1 48 38 41 68
    Fax. (33) (0)1 48 38 60 82

Pour la Suisse, le siège central de l'Association est :

    Foyer Catharose de Petri
    CH-1824 Caux
    Tél. (41) (0)21 963 52 41
    Fax. (41) (0)21 963 72 38

Pour le Zaïre, le siège central de l'Association est :

    La Source Vive
    BP 15708 Kinshasa/1



C-5. Structure de contact



Dans de nombreuses villes de France et d'Europe ont lieu très régulièrement des conférences publiques et gratuites en relation avec le chemin gnostique :



  • le corps, instrument d'immortalité
  • au-delà de la conscience cosmique
  • reconstruire l'Homme immortel
  • les Écoles des Mystères
  • alchimie et renaissance de l'âme
  • la quête du Graal.


Pour mener à bien son travail d'approfondissement, l'Ecole de la Rose-Croix d'Or organise continuellement des séminaires d'information publics dans ses Centres de conférence avec :



  • une présentation de l'Enseignement (exposés, diaporamas,...)
  • des ateliers d'approfondissement de la recherche, échanges, débats
  • des activités spirituelles.

Si l'Idée gnostique rencontre dans le chercheur un écho, celui-ci peut demander à devenir "Sociétaire". Un certain nombre de cycles d'approfondissement lui sont alors proposés lui permettant de s'orienter ou non vers l'état d'élève de cette École.
Chacun des membres s'engage de son plein gré selon sa propre demande et peut poursuivre un travail intérieur en totale adéquation avec lui-même et selon les lignes de force de l'apprentissage prévu dans l'Ecole.
Dans les Centres et les Temples de la Rose-Croix d'Or, élèves, sociétaires et intéressés peuvent assimiler les éléments fondamentaux relatifs à l'Enseignement Universel de la délivrance, la Gnose.
Rituels et allocutions ont pour but d'éveiller l'aspiration et la compréhension profondes du but sublime de la Vie humaine. Ils contribuent à créer l'harmonie indispensable entre tête et coeur.
Les élèves, les sociétaires et les intéressés peuvent être accueillis dans les Centres de conférence. Des séminaires y ont lieu chaque mois. Les enfants peuvent accompagner leur famille (gardes et jeux sont organisés).
Pendant ces séminaires, en plus des allocutions, on dispose de larges périodes de calme, de détente, favorables à une réflexion, aux possibilités de lectures et d'échanges avec tous les participants venus souvent d'horizons culturels et spirituels fort divers.
Tous découvrent l'aspect universel de l'Enseignement de la Rose-Croix d'Or et la manière de le mettre en pratique dans leur vie.



D - L'Enseignement



D-1. Mode de vie

Le fait de suivre l'apprentissage gnostique proposé par une telle École n'est pas sans conséquences dans la vie.
Il s'agit avant tout que l'élève en arrive à un état de conscience libre, qui lui permette de déterminer de façon totalement autonome son évolution spirituelle.
Celui qui tente de faire vivre cette conscience libre, cette conscience de l'âme - nous parlons dans l'Ecole de "Renaissance de l'Âme Originelle" - va se libérer progressivement de tout ce qui alourdit et obscurcit sa conscience. D'abord, au niveau le plus grossier : tabac, alcool, drogue, excès alimentaires, etc... mais il va surtout démasquer et neutraliser en lui-même toute tendance au fanatisme, au sectarisme, au dogmatisme, toute forme d'exclusion et de racisme et toute dépendance, y compris d'un maître ou d'un gourou, visible ou invisible.
Il fera ensuite tout ce qui est nécessaire pour maintenir son corps en bonne santé et sa conscience équilibrée. Il applique les préceptes d'une vie saine, excluant tout excès. Il accepte les soins et conseils de médecins éclairés et refuse guérisseurs, magnétiseurs ou charlatans !
Un tel mode de vie en rapport avec une conscience qui se tourne vers le plus haut idéal, a des répercussions fort positives (meilleur équilibre physique et psychique).
Il a une haute idée de la vie du couple et du rôle de la cellule familiale. Il éduque ses enfants selon son orientation élevée, libre de tout conditionnement.
De façon générale, l'élève n'entre jamais en lutte avec les formes religieuses ou culturelles des autres, mais les respecte comme reflets de la connaissance absolue, même lorsque certaines, ignorantes du haut but recherché, le calomnient (parfois même au nom du Dieu d'Amour !).
Il ne s'attache à aucune idée, points de vue ou opinion, mais s'efforce de vivre conformément aux exigences d'une âme consciente.
Le Rose-Croix agit selon le principe : "être dans le monde, mais pas de ce monde". Il tend donc à être pleinement conscient de ce qu'il accomplit, avec la modestie que donne la nécessaire lucidité quant à ses limites et ses insuffisances.
Il s'efforce, dans une totale liberté intérieure, de soutenir tout ce qui va dans le sens du respect et de la noblesse de l'homme, de son élévation spirituelle, comme il refuse tout ce qui l'avilit et le dégrade au rang d'animal humain.
S'il reste libre de tout parti ou idéologie, comme de tout engagement partisan, il remplit cependant pleinement tous ses devoirs de citoyen dans la société - tout en rayonnant la haute idée de la vie à laquelle il s'est consacré.


D-2. liberté de conscience

L'Ecole part de la constatation que ni la conscience de l'homme, ni son penser ne sont (vraiment) libres.
De multiples influences s'exercent sur lui et s'expriment dans sa conscience : culture, éducation, sang, hérédité, race, religion, etc... Ce sont ces influences, imprimées dans l'égo, qui amènent le refus de l'autre, au nom d'une prétendue possession de la vérité, donc l'intolérance et le fanatisme.
L'Ecole affirme qu'il est possible de faire naître en l'homme une nouvelle conscience, libre de toute ces influences : une conscience de l'âme qui s'ouvre à l'Universel, et qui accepte tout et tous dans un respect qui témoigne de la force d'Amour venue du coeur.
Ainsi, la liberté de conscience, au sens élevé du terme, comme la conçoivent les Rose-Croix, conquise de haute lutte, est la signature de l'Homme-Âme rené et conscient.
L'un des principes de travail de l'Ecole avec ses élèves est donc le respect de cette liberté de conscience, non parce que la conscience serait une valeur absolue, mais parce qu'elle renferme la possibilité de s'ouvrir à une autre dimension de l'être.
Ce n'est jamais sous la contrainte qu'une conscience se transforme mais parce qu'elle est devenue réceptive à des valeurs supérieures, qu'elle est prête à faire disparaître ce qui l'empêcherait de voir et de comprendre.
On dit alors d'un tel élève qu'il "suit la voix de l'âme". Dans l'Ecole, il est placé dans un contexte tel qu'il va lui-même entreprendre de libérer sa conscience de toute suggestion ou projection qui ne serait pas en accord avec son être réel. Il se dégage alors des conditionnements et influences qui limiteraient sa perception et devient alors capable de s'ouvrir aux rayonnements provenant de la Source originelle, du domaine de la Vie véritable à laquelle il aspire. L'Ecole offre cette possibilité. C'est à l'élève de l'utiliser selon son état intérieur. Nul ne peut donc être soumis à une autorité extérieure.
L'Ecole veille à ce que cette autonomie, cette libre orientation sur le but unique soit assurée dans tous ses cercles de travail. On devient élève par nécessité intérieure, par une aspiration qui provient de l'Etre profond et une compréhension du but de la vie. On peut à tout moment interrompre ou reprendre cet apprentissage.
Dans les ateliers de travail, les élèves sont invités à prendre la parole, pour rechercher ensemble les éléments libérateurs de l'Enseignement et à témoigner de leur expérience vécue de l'apprentissage.


Un triple principe anime les réunions :



  • UNITÉ concernant les choses essentielles,
  • liBERTÉ d'aller le Chemin,
  • AMOUR comme principe de toute chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Rose croix d'or à Kinshasa   Dim 13 Mai - 14:32

D-3. L'Enseignement: thèmes

Quelques thèmes de l'Enseignement :


  1. L'homme est un cosmos en petit, un Microcosme, dans lequel l'univers entier se projette.
    Expression d'une pensée universelle, il possède en lui les infinies possibilités de l'idée créatrice originelle qui lui donna naissance, possibilités latente dans l'étincelle de lumière de son coeur.
    Mais il a oublié sa vraie nature et erre dans ce monde, aspirant à la perfection qui l'appelle.
    La Gnose est la science sacrée qui lui permet le retour à L'état sublime de Jadis.
  2. Il y a deux ordres de nature distincts :

    • Le monde "dialectique" où nous séjournons pendant la vie, puis après la mort. C'est le monde de l'opposition des contraires : bien-mal, plaisir-souffrance, amour-haine, vie-mort, etc... Toute valeur s'y transforme en son contraire, aucune valeur absolue ne peut y subsister et l'homme y est emprisonné, errant de vie en mort et de mort en vie incessantes.
    • Le monde originel, le "Royaume qui n'est pas de ce monde", patrie de l'homme véritable, de l'Homme-Microcosme créé à l'image de Dieu. Ce monde de lumière qui n'a rien à voir avec l'au-delà où vont les morts. C'est le point de départ de tout travail libérateur.


  3. Les illusions de l'au-delà :
    Notre monde "dialectique" comprend donc deux sphères : une ici-bas, visible que nous connaissons, et une au-delà, invisible, où séjournent temporairement les morts.
    La Rose-Croix appelle cette sphère invisible de l'au-delà, la sphère" réflectrice" car, c'est dans sa matière subtile (astrale) que se projette et prend forme tout ce que le mental et le désir des homme a souhaité, imaginé, voulu.
    Ce monde astral de l'au-delà est ainsi rempli de l'infinie variété des images mentales produites par l'humanité.


    En effet, ces domaines subtils se prêtent à toutes les constructions possibles, donc à toutes les mystifications. C'est là que se trouvent tous les paradis et tous les enfers, les dieux et les déesses, les apparitions, les anges lumineux, les démons et les "maîtres" de toute sorte qui exercent, à partir de cette sphère réflectrice leur emprise sur les hommes en jouant des désirs et des peurs qui les habitent.
    La Rose-Croix nie que ces domaines où l'on accède par cette "petite mort" qu'est le sommeil (ou des techniques de dédoublement) ou par la mort du corps physique, soit un domaine divin.
    La patrie de l'homme véritable n'est pas un produit de ses fantasmes mais un monde de Lumière existant depuis toujours
  4. Le processus de Renaissance et de transfiguration :
    Dès qu'un homme reconnaît par tout un travail intérieur de connaissance de soi et éprouve le pouvoir latent caché dans l'étincelle de lumière, ce vestige de l'origine, cette "Rose" du coeur, le Plan universel du retour à l'origine se dévoile à lui.
    Par l'éveil et la croissance progressive d'un nouveau principe-âme qui va amener en lui une transformation totale de la conscience, et de tous les fluides de l'âme et du corps, une régénération Spirituelle commence.
    Ce processus qui a pour base l'étincelle de l'origine dans le coeur ne peut donc s'accomplir que dans la force issue du monde originel.

    La transfiguration est l'immense processus par lequel celui qui se relie à la Sagesse Gnostique entreprend la régénération totale de l'homme-microcosme et la résurrection de l'Esprit universel en lui.

  5. Champ de Force et champ de Lumière :
    Tout univers est régi par les lois que porte un champ de force. Nous sommes dépendants du champ terrestre, et pourtant attirés par le champ de force Divin qui nous appelle au retour. La grande nostalgie qui brûle en nous, nous rend sensible à ce qui provient de l'Originel.
    Toute École des Mystères, consacrée à la délivrance des hommes, dispose d'un champ de force pur né de sa relation avec l'Originel, dans lequel vibre l'idée-force libératrice du véritable homme créé par Dieu.
    Ce champ de Force devient progressivement un champ de Lumière recréateur de la conscience originelle.


D-4. Les ouvrages de la Rose-Croix d'Or

Les écrits sacrés de tous les temps n'utilisent qu'un seul langage et nous décrivent le chemin libérateur tel que tous les grands instructeurs, les Envoyés mondiaux, l'ont présenté.
Nous pouvons parler ici d'un Enseignement universel parce qu'il s'adresse à l'universel en l'homme. Ni ancien, ni nouveau, le même hier et aujourd'hui, il dévoile le chemin de retour au domaine de la Vie véritable, à la Source universelle de Vie, en des termes adaptés à l'époque.
La Rose-Croix d'Or se propose de nous montrer ce chemin et le processus y conduisant.
Les textes concernant l'Enseignement de la Rose-Croix d'Or forment un instrument précieux permettant à chacun d'approfondir la philosophie libératrice. Ces livres illustrent les différentes phases du chemin proposé à l'élève et qu'il va vivre de manière concrète.


Avec la publication de l'intégralité de l'oeuvre de Jan Van RIJCKENBORGH et de CATHAROSE de PEtrI sont présentés :


  • le développement et la progression d'une recherche qui culmine dans la percée de la conscience atteignant aux domaines de l'Absolu,
  • l'édification d'une École spirituelle gnostique sur les lignes de force du chemin vécu.

Une oeuvre hors du temps, aux dimensions universelles, capable de toucher tout homme en quête d'un total renouvellement de conscience et de vie.
L'activité des Éditions du Septénaire est indissolublement liée à celle de l'Ecole Spirituelle.

    Éditions du Septénaire
    41 Rue Tourtel Frères
    F - 54116 Tantonville
    Tél. (33) (0)3 83 52 46 17
    Fax. (33) (0)3 83 52 53 22
    [email]editions.septenaire@wandoo.fr[/email]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose croix d'or à Kinshasa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose croix d'or à Kinshasa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quartz rose+cristal de roche?
» muffins rose
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» La rose Brigitte Bardot
» 5e. Peloton Bruges St.Croix (décembre 1961)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGO KINSHASA ONLINE :: Religion-
Sauter vers: