CONGO KINSHASA ONLINE

actualité politique congolaise en RDC
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MAHIKARI en RDC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: MAHIKARI en RDC   Ven 11 Mai - 14:56

MAHIKARI





Sukyo Mahikari



Il s'agit d'une association fondée au Japon en 1960 par Kotama OKADA, ancien officier de la garde impériale de l'Empereur du Japon, tout dévoué à la suprématie de celui-ci.


Des révélations successives (22 !) donnent à OKADA la mission et le pouvoir (transmissible) de purifier tout homme et l'univers en " transmettant la Lumière divine par la paume de la main - c'est l'Okyome ".

À la mort du fondateur, une scission oppose le successeur désigné, Sekigutchi dont la secte prospère au Japon, à la fille adoptive d'Okada, Keiju Okada. Déclarée par ses soins à Paris en 1973 sous le nouveau vocable de " Sukyo Mahikari ", Lumière de vérité, la secte active et discrète multiplie ses implantations en France, en Europe, en Afrique francophone.

Les initiations se font au Dojo ; en France, les deux premiers degrés ; au Japon, le troisième. Les promesses de guérisons attirent de nombreux adeptes... et leurs dons, que ce soit pour demander, pour réitérer la demande en cas d'échec, pour remercier en cas de succès ! Les ressources de la secte deviennent ainsi considérables et l'endoctrinement assuré.

• Historique Clicanoo, 9 juillet 2004
Créée en 1959 par un ancien officier japonais, Yoshikazu Okada, persuadé d’avoir reçu pour mission de sauver l’humanité en transmettant la Lumière Divine. Le mouvement s’est ensuite scindé en au moins deux réseaux à la mort de son fondateur en 1974. La fille adoptive d’Okada, Keiju (ou Keishu), est alors entrée en lutte contre l’héritier désigné. Quelques années plus tard, les deux protagonistes fondèrent chacun leur propre mouvement, au terme d’un procès. En France, c’est le réseau de Keiju qui est le plus implanté, baptisé Sukyo Mahikari France. La secte, qui préfère bien sûr le terme d’association, est implantée à la Réunion depuis une quinzaine d’années. Le siège mondial est au Japon. L’antenne réunionnaise dépend pour sa part d’un siège parisien.

• Le Dieu Su
Chaque adepte doit porter un petit médaillon, Omitama, qui le relie au Dieu Su, par l’intermédiaire d’un esprit divin. Ce pendentif, dont l’existence est niée par le responsable actuel de l’antenne réunionnaise, concentre toute l’attention des pratiquants qui doivent sans cesse veiller à sa pureté.


[color=white]Comment devenir membre



Les cours de Sûkyô Mahikari


Sûkyô Mahikari organise des cours de 3 jours dans ses centres (dojos) du monde entier pour les personnes qui souhaitent devenir membres, afin de pratiquer l’art de Mahikari. Ces cours sont ouverts à toute personne de plus de 10 ans (avec autorisation parentale pour les mineurs).
Pendant les 3 jours de cours, on étudie les principes universels qui gouvernent le monde divin, le monde des esprits divins, le monde astral et le monde physique. De plus, on apprend l’influence que le monde invisible exerce sur la vie dans le monde physique et vice versa.
En suivant ce cours, une personne peut devenir membre de Sûkyô Mahikari
et recevoir un médaillon sacré (Omitama) qui permet de pratiquer l’art de Mahikari. Dans cette pratique spirituelle de l’art de Mahikari, la Lumière de Dieu est transmise par la paume de la main pour revitaliser l’esprit, le mental et le corps physique.
Lorsque les membres pratiquent l’art de Mahikari et accumulent des expériences spirituelles, ils peuvent progresser vers les cours moyen et supérieur où sont approfondis les principes de l’univers, le monde invisible et le programme de Dieu pour l’humanité.

Obligations financières des membres


Pour l’ensemble de ses activités, l’organisation repose généralement sur une cotisation mensuelle de ses membres et des dons volontaires des membres et des non membres. Le fait de faire ou non un don et la détermination du montant est à l’entière discrétion de chacun.

Les centres de Sûkyô Mahikari


Les centres locaux et nationaux de Sûkyô Mahikari (dojo) sont des lieux d’entraînement spirituel. C’est dans ces centres qu’ont lieu les cours de 3 jours destinés aux futurs membres. Tout le monde peut visiter les centres locaux ou nationaux pour prier et participer aux cérémonies, recevoir la Lumière et en savoir plus sur les aspects spirituels et pratiques de l’art de Mahikari, ainsi que sur les enseignements.
En règle générale, le visiteur reçoit des explications sur l’art de Mahikari et on insiste sur le fait que cet art n’a pas pour but de guérir, mais qu’en tant que pratique spirituelle, il a pour but de purifier et revivifier l’esprit, le psychisme et le corps.
Comment nous contacter

Pratiques quotidiennes


En complément de la pratique de la Lumière de Vérité, Sûkyô Mahikari encourage les personnes à pratiquer 3 vertus : la reconnaissance, l’humilité et l’acceptation de la volonté de Dieu. Les personnes sont incitées à prier et à cultiver une attitude plus positive, à faire de leur mieux pour promouvoir l’harmonie dans leurs familles et à aider les autres. Ceci leur permet de développer un sens de la compassion et de l’amour altruiste envers les autres.
Des initiatives pour la protection de l’environnement et de la nature sont également encouragées, telles que celle d’éviter le gaspillage, de
respecter et de travailler avec la nature, etc.
Toutes ces pratiques visent à aider les personnes à poursuivre leur développement spirituel et à assumer leurs responsabilités en tant que membres de la société, ainsi qu’en tant que « citoyens du monde ».
La participation à ces pratiques de base a pour but de revitaliser son esprit, son mental et son corps physique, et d’avancer ainsi progressivement dans son élévation spirituelle.


Membres démissionnaires


Les membres sont libres d’arrêter la pratique de l’art de Mahikari et de quitter Sûkyô Mahikari à tout moment.

Cérémonies


Chaque mois sont organisées des cérémonies qui sont l’occasion pour les membres et les invités, d’exprimer leur reconnaissance envers Dieu pour toutes les grâces qu’ils reçoivent chaque jour, et de prier pour l’avènement d’une civilisation de paix et d’harmonie sur la terre.

Publications


Jusqu’à maintenant seules quelques publications officielles sur Sûkyô Mahikari ont été traduites du japonais. Ces publications comprennent : « Goseigen » ( Le Livre des révélations, un ensemble de révélations que Kotama Okada a reçues de Dieu), le Livre des Prières du Yôkôshi (« Yôkôshi Norigotoshû »), et le mensuel en anglais « Sukyo Mahikari International Journal ».
On trouve aussi des livres d’introduction à Sûkyô Mahikari. Le contenu et les opinions exprimés dans ces livres sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

L’art de Mahikari


Le but de la pratique de l’Art de Mahikari est de purifier et de revitaliser notre âme, notre mental et notre corps physique. Par cette pratique spirituelle, les hommes peuvent accumuler des expériences qui les aideront à grandir spirituellement et à se tourner vers la volonté de Dieu.

La Lumière de Dieu est une énergie spirituelle ou vibration de la sagesse, de l’amour et de la volonté de Dieu. Transmettre et recevoir la Lumière de Dieu est la base de la pratique de Sûkyô Mahikari. Des hommes de tout horizon et de toute confession pratiquent cet art, ouvert à tous.

L’Art de Mahikari se pratique entre deux personnes, l’une qui reçoit la Lumière de Dieu et l’autre qui la transmet. On transmet la Lumière de Dieu par la paume de la main, en la maintenant à une certaine distance du corps.


Par la pratique qui consiste à transmettre et à recevoir la Lumière, il est possible d’expérimenter l’existence réelle de Dieu et Sa puissance. On peut également prendre conscience de la grande influence du monde invisible sur le monde physique.

Grâce à la pratique de l’Art de Mahikari et grâce aux efforts accomplis pour cultiver une attitude intérieure en harmonie avec les
principes de Dieu, les hommes peuvent revivifier leur véritable nature d’enfants de Dieu. En conséquence, il leur devient plus aisé de manifester de manière naturelle leur amour altruiste pour les autres et pour toute la Création, et d’œuvrer ainsi à la réalisation d’une civilisation harmonieuse sur la Terre.

Tout le monde peut recevoir la Lumière de Vérité. Cependant, les enfants et les mineurs doivent obtenir au préalable l’autorisation écrite de leurs parents ou tuteur.

Les enseignements, un moyen d’évoluer spirituellement


Les enseignements de Sûkyô Mahikari portent sur des principes universels plutôt que des règles. L’un des objectifs des enseignements de Sûkyô Mahikari est d’aider les êtres humains à prendre davantage conscience de la profondeur des principes divins qui gouvernent toute la création.

Les principes de l’univers sont des objectifs auxquels chacun peut aspirer et travailler à atteindre, progressivement.

Un enseignement clef de Sûkyô Mahikari est « L’origine de l’univers est unique; l’origine de tous les êtres humains est unique; l’origine de toutes les religions est unique ». Tous les êtres humains étant frères et sœurs, ils sont de ce fait destinés à coopérer et à vivre ensemble en harmonie.

Sur la base des enseignements, nous sommes encouragés à aider les autres avec amour et respect, sans jugement ni blâme, ou ressentiment. Grâce à la compréhension des principes de l’univers, ainsi que du Programme de Dieu pour l’humanité, les êtres humains peuvent plus aisément assumer leurs responsabilités en tant que membres de leur famille et de la société.

Les enseignements ne sont pas destinés à l’intellect mais sont des outils pour aider le développement et l’évolution spirituelle de chacun. En tant que tels, ils nécessitent des efforts constants et une pratique régulière pour que le bénéfice de ces outils soit optimal. En mettant les enseignements en pratique dans sa vie quotidienne, on peut approfondir sa compréhension spirituelle et trouver un but plus élevé dans la vie.


Dernière édition par le Dim 13 Mai - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Rosenkreuz
Admin
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: MAHIKARI en RDC   Ven 11 Mai - 14:57

Sukyo Mahikari a célébré avec faste le 26ème anniversaire de son existence en Rd-Congo

lundi 28 août 2006, NUMERO



Une grande cérémonie spirituelle structurée pour glorifier le saint nom de Dieu, la présentation artistique des jeunes du Sho Dojo de Kinshasa qui ont offert pour la gloire de Dieu Créateur des spectacles, des danses et chansons, ont suffisamment marqué le 26èmeanniversaire de l’Association Sukyo Mahikari que les Kanbu (dirigeants) et Kumite (initiés) du Sho Dojo de Kinshasa et des centres rattachés ont organisé, dimanche 20 août dernier, à l’occasion de leur reconnaissance officielle en République démocratique du Congo.

Au fait, Sukyo Mahikari enseigne les principes divins qui régissent l’univers. C’est aussi la lumière de Dieu Créateur, qui purifie et vivifie la partie spirituelle de tout être et de toute chose. De ses membres, il nous revient que Sukyo signifie les lois universelles établies par Dieu pour que sa création puisse prospérer éternellement. Et Mahikari signifie la lumière de vérité.

Au cours de l’enseignement à l’occasion de cette festivité, le directeur du réseau central pour toute l’Afrique, M. Duclos Ody-Marc, a fait référence à la nécessité pour l’humanité d’opérer un changement profond au niveau de sa manière de penser, parler et d’être. « Car ce que nous constatons aujourd’hui, bien que les hommes cherchent à suivre une croyance religieuse, il y a un déséquilibre entre la pensée profonde des hommes, leurs paroles et leur comportement. Les enseignements de Mahikari que je vous donne aujourd’hui ont pour but de vous rappeler la nécessité de faire sur soi-même des efforts afin que la pensée, la parole et les comportements des hommes soient à l’unité. Et aussi, la nécessité à cette époque où nous sommes de recevoir la lumière de Dieu, cette énergie divine que Dieu a enseigné à Kotama Okada et que les membres de la communauté Mahikari ont la possibilité de transmettre par la paume de la main », a-t-il expliqué dans son enseignement. Il a précisé que cette lumière n’est pas visible à l’œil nu parce qu’elle est une vibration cosmique.

Et quand on la transmet, a-t-il ajouté, on voit ses faits sur la personne qui la reçoit. A cet effet, il a demandé à certains de ses membres et aux autres personnes de bonne volonté qui souhaitaient avoir cette lumière, de la recevoir pour se purifier et aussi pour appliquer dans leurs vies les principes de Dieu afin d’adopter le mode de vie qui soit conforme à la volonté de Dieu.

Selon le directeur du réseau central pour toute l’Afrique, M. Duclos Ody-Marc, Cette organisation a été créée au Japon en 1959 par Kotama Okada. Ce dernier, signifie l’orateur, a reçu de Dieu créateur des révélations pour faire connaître au monde des enseignements sur des principes divins qui n’avaient pas été révélés dans le passé par les messagers qui ont précédé comme Moïse, Bouddha, Jésus, Mohomet, etc. Aussi, il a indiqué que le fondateur de Mahikari, Kotama Okada a eu à faire connaître au monde des enseignements qui sont des révélations de Dieu et cela, à travers l’art divin qui sert à purifier.

Parlant ainsi du premier volet de la structure de Mahikari, il a signifié que la mission essentielle de Kotama Okada est de faire connaître aux hommes les véritables enseignements sur les principes divins, parmi lesquels enseignements sur « l’existence du programme de Dieu ». C’est-à- dire, quand Dieu a crée le ciel et la terre, il a établi dès l’origine un grand projet appelé le « Programme de Dieu ». Selon le déroulement de ce programme établi par Dieu, a-t-il expliqué, l’humanité est entrée, depuis le 1erjanvier 1962, dans une nouvelle ère qui bouleverse toutes les données sur lesquelles l’humanité a fondé son mode de penser jusqu’à présent.

« Cette ère nouvelle dans laquelle nous entrons est celle qui permet aux hommes d’établir le fondement de la nouvelle civilisation qui sera centrée sur Dieu. Ainsi pour aider l’humanité à passer cette période particulière du programme de Dieu, en dehors des principes divins révélés à Kotama Okada, Dieu a fait connaître aussi la nécessité de transmettre et de recevoir la lumière divine.

Dans tous les livres sacrés, c’est le cas de la Bible, on parle de la lumière de Dieu. Il suffit donc de lire attentivement l’évangile de Saint Jean où l’on parle même de la vraie et la véritable lumière. Donc l’époque est arrivée à Dieu de donner à tous les hommes la possibilité de transmettre réellement sa lumière à travers la pratique de l’art de Mahikari », a-t-il éclairci. Cette structure existe aujourd’hui dans 75 pays à travers les cinq continents.

Stéphane Salikoko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MAHIKARI en RDC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGO KINSHASA ONLINE :: Religion-
Sauter vers: