CONGO KINSHASA ONLINE

actualité politique congolaise en RDC
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quel est le problème de Laurent Kunda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M'BUYI LADY
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Quel est le problème de Laurent Kunda   Lun 24 Déc - 11:35

LAURENT KUNDA GENERAL REBELLE


Pour quelle raison NKUNDABATWARE n'est il pas inquiété par "Joseph KABILA" ?


Est ce parce qu'étant un ancien membre de l'armée rwandaise tout comme "Joseph KABILA", NKUNDABATWARE sait beaucoup de chose sur l'imposteur qui dirige actuellement la RDC ?


Pourquoi deux poids, deux mesures ? Que "Joseph KABILA" qui a chassé BEMBA fasse de même avec KUNDABATWARE !!!



"Laurent Nkunda Mihigo prend plaisir à préciser que l’attaché militaire belge vient de passer la nuit ici, que le New York Times lui a envoyé une équipe et qu’il est en train de recevoir une délégation venue des Etats-Unis…Bref, un agenda de ministre pour l’homme le plus honni de la république, que beaucoup rêvent d’amener devant la Cour pénale internationale. Une hypothèse peu probable, car Nkunda, qui guerroie depuis 1993, pourrait alors mouiller les plus haut gradés des armées de la région, chefs d’état major et même chefs d’ Etat..


« Je suis un ancien de l’armée patriotique rwandaise, dit Nkunda, j’ai rejoint le FPR en 1993 et l’ai aidé en 1994 à combattre le génocide. J’étais à côté de James à Kisangani et durant la première guerre du Congo. J’ai même organisé la protection de Joseph Kabila, qui n’était alors que le fils de Mzee, Laurent Désiré Kabila. Ayant confiance en James, j’ai accepté un « gentlemen agreement », c’est-à-dire le « mixage » de mes hommes avec d’autres militaires congolais.


«moi aussi, je suis un démobilisé de l’armée rwandaise et, comme moi, beaucoup de mes hommes sont des Tutsis congolais originaires du Kivu, qui ont combattu au Rwanda puis sont rentrés chez eux… » Ses adjoints nous préciseront plus tard que leurs uniformes ont été « volés » dans les stocks rwandais et les armes trouvées sur le marché…

cf Le carnet de Colette BRAECKMAN : http://blogs.lesoir.be/colette-braeckman/2007/06/21/depuis-son-fief-du-masisi-laurent-nkunda-defie-le-pouvoir/

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
DEPUTES RESSORTISSANTS DU TERRITOIRE
ARU
LES DEPUTES RESSORTISSANTS DU TERRITOIRE D’ARU DENONCENT… Kinshasa, le 23 juin 2004

Lettre ouverte à leurs Excellences :

- Monsieur le Ministre de l’Intérieur,
- Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,
- Monsieur le Ministre de la Défense nationale,
- Madame la Ministre des Droits Humains,
- Monsieur le Ministre de la Presse et Information,

Concerne : Des faits précurseurs d’une autre guerre à partir du Territoire d’Aru.-

Excellences,

La situation sécuritaire du Territoire d’Aru par rapport aux événements de Bukavu risque d’être encore une fois explosive si le Gouvernement de Transition n’y prête attention.

En effet, de nombreux faits signalés par la population dans cette partie de la République encore sous gestion tyrannique de l’Union des Démocrates Congolais (UDC) et Forces Armées du Peuple Congolais (FAPC) du fameux Jérôme Kakwavu, précisément à nos frontières avec l’Ouganda et le Soudan, sont de nature à compromettre la paix et surtout le processus de Transition en cours.

Ainsi, il y a lieu de citer à titre d’exemple quelques faits suivants :

1. Les multiples contacts que Jérôme et ses hommes prennent avec des officiels Ougandais et des rebelles soudanais du Sud-Soudan ;
2. Les réguliers voyages à Arua et Kampala (Ouganda), ainsi qu’au Soudan de Monsieur Jérôme Kakwavu ;
3. Le voyage à Kigali, le 03 juin 2004 du Col. Ally Mbuyi, Chef EMG Adjt chargé des opérations dans les FAPC, voyage qui a eu lieu juste au lendemain de la chute de Bukavu entre les mains des insurgés Banyamulenge, appuyés par l’Armée Patriotique Rwandaise (APR) ;
4. Le voyage à Nimule, base militaire de SPLA au Sud-Soudan du Col. Salumu Mulenda en date du 06 juin 2004 où il a pris des contacts avec la troisième personnalité de SPLA ;
5. Le séjour de deux semaines à Ariwara de sept Officiers rebelles soudanais de SPLA du 28 mai au 10 juin 2004 ;
6. Le voyage à Nimule / Soudan du Général de Brigade Emmanuel Ndungute, Chef d’EMG, accompagné du Col. Salumu Mulenda, Comd 12 Bde en date du 12 juin 2004 ;
7. Le voyage à Kampala, lundi 14 juin 2004 de Jérôme Kakwavu, accompagné du Col. Ally Mbuyi, Chef EMG Adjt, où ils seraient reçus par le Président Musseveni, le jeudi 17 juin 2004 ;
8. L’invitation lancée aux Agents de l’OFIDA / Aru par Jérôme Kakwavu à partir de l’Ouganda pour que ceux-ci viennent le rencontrer à Arua (Ouganda) avec toutes les recettes perçues à son absence, et ceci aux préjudices de l’Etat congolais ;
9. L’entrée en date du 16 juin 2004 à Aru, en provenance de l’Ouganda d’un conteneur de couleur bleu blanc, immatriculé KV 127...BA contenant des armes et des munitions et convoyé par un homme d’affaires ougandais du nom de ORIA. Ce véhicule dont l’immatriculation a été en partie effacée, pourrait être un véhicule volé à Bukavu ;
10. La présence nombreuse autour de Jérôme Kakwavu de plus de 460 militaires rwandais et rwandophones en provenance de Kigali via l’Ouganda ;
11. L’arrestation arbitraire de deux agents de la DGM suspectés d’avoir livré des informations à la Commission d’Enquête du Pannel (ONU) sur les pillages, Commission qui est allée enquêter à Aru, en provenance de Kinshasa ;
12. L’arrestation dans la nuit du 13 juin 2004 à Abedju / Aru, par la Police locale appuyée par la population d’un suspect en arme (trois, dont deux sont parvenus à s’échapper ), en provenance de Koboko en Ouganda alors qu’ils se rendaient clandestinement à Ariwara. Pour ce qui concerne justement celui qui était arreté, il aurait déclaré qu’il est Officier militaire rwandais faisant partie d’une Bde de 2700 hommes, Bde venue soutenir l’Armée ougandaise contre les rebelles du Nord-Ouganda. Ils auraient reçu également comme autre mission d’appuyer Jérôme, si jamais ce dernier était en danger.

Eu égard à tout ce qui précède et compte tenu de l’imminence du danger qui menace non seulement le Territoire d’Aru, mais aussi toute la République Démocratique du Congo, les Députés ressortissants du Territoire d’Aru demandent au Gouvernement de Transition de prendre ses responsabilités en mains pour :

1. rappeler Jérôme Kakwavu et consorts au respect des engagements pris et signés lors du dernier atelier sur la cessation des hostilités en Ituri au cours du mois de mai (14 mai 2004) à Kinshasa ;
2. accélérer la mise en place de la Territoriale dans le District de l’Ituri ;
3. déployer également et rapidement des éléments de l’Armée, de la Police, ainsi que des Services de renseignement en Ituri;
4. envisager l’organisation d’une table ronde sur la sécurité à l’intention des Chefs de Collectivité, de Groupement et de Localité en Ituri ;
5. mettre en marche le processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (DDRC) pour l’Ituri.

Enfin, tout en restant confiante au Gouvernement de Transition, la population du Territoire d’Aru exige de celui-ci de poser cette fois des actes concrets face à la situation chaotique créée par des individus du rang de Jérôme Kakwavu et ses complices en quête des intérêts égoïstes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quel est le problème de Laurent Kunda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Difficultés de couple pendant la grossesse
» problème babycook
» Landau, jusqu'a quel age?
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» A quel age dans la Loola ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGO KINSHASA ONLINE :: Société-
Sauter vers: