CONGO KINSHASA ONLINE

actualité politique congolaise en RDC
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La pierre PHILOSOPHALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M'BUYI LADY
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: La pierre PHILOSOPHALE   Lun 27 Aoû - 13:07

Pierre philosophale

La Pierre Philosophale (ou Pierre des Sages), centre d’intérêt de l’alchimie, l' Œuvre, serait une substance capable de réaliser la transmutation des métaux « vils » - il faut comprendre non-précieux - en or. On pourrait aussi en sortir la Panacée ou Élixir de Longue Vie, qui guérit tous les maux et rend immortel celui qui le boit. Pour les alchimistes du Moyen Âge, la Pierre serait le cinquième élément, nommé alkahest (les quatre éléments connus étant la terre, l'eau, l’air et le feu). Sa réalisation est le « Grand œuvre ». Dans un sens metaphorique, la Pierre Philosopahale est l'Amour, tout ce qui est touché par l'Amour devient de l'Or. Cet Aur essentiel est synonyme de félicité: le but de la Vie.

Sommaire



1 La Recherche de la Pierre


    <LI class=toclevel-1>2 Extraits d’œuvres de Nicolas Flamel

    <LI class=toclevel-1>3 La recette

    <LI class=toclevel-1>4 Interprétation
  • 5 Voir aussi
La Recherche de la Pierre


Au fond des creusets et des athanors, les alchimistes mélangeaient les ingrédients qui devaient permettre l’obtention de la Pierre, la Pierre Philosophale. Celle-ci devait permettre de transformer en or pur un métal en fusion en étant jetée dedans.
Certains, tels Nicolas Flamel, l'un des plus grands alchimistes, prétendirent avoir réussi à fabriquer la Pierre. On peut citer Jan Baptist van Helmont, qui prétendit avoir obtenu quelques résultats lors de ses expériences et qui décrit la pierre comme tel :
"J’ai vu et j’ai touché plus d’une fois la pierre philosophale ; la couleur en était comme du safran en poudre, mais pesante et luisante comme du verre pulvérisé. Ce produit, dont un quart de grain¹ fournit huit onces² d'or manifestait une énergie considérable : environ 18 470 fois l'unité".
¹ 13 mg environ
² 245 g environ
Cette description correspond bien à l’idée que l'on peut se faire de la pierre philosophale à travers les traces laissées par les alchimistes. Elle est en effet généralement décrite comme une pierre rouge, dure, lourde, sans odeur, liquide à l’état pur (alkahest pur).

Extraits d’œuvres de Nicolas Flamel


Nicolas Flamel (1330-1418) est connu pour avoir prétendu avoir réussi à produire la Pierre Philosophale. Célèbre auprès du public pour faire une apparition dans le roman Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. Rowling ou dans Le Testament de l'alchimiste, une aventure de Blake et Mortimer, ou encore le manga "Fullmetal Alchemist", fait par Hiromu Arakawa.
On trouve de nombreux écrits dans lesquels Nicolas Flamel explique comment créer la Pierre.
En voici quelques extraits (en vieux français) :
Citations du livre des figures hiéroglyphiques par Nicolas Flamel
"Donc, la première fois que je fis la projection, ce fut sur du Mercure dont j’en convertis une demi-livre environ en pur argent, meilleur que celui de la minière, comme j’ai essayé et fait essayer plusieurs fois. Ce fut le 17 de janvier, un Lundi, environ midi, en ma maison, présente Perrenelle seule, l’an de la restitution de l’humain lignage mille trois cent quatre vingt deux".
"Et puis après, en suivant toujours de mot à mot mon livre, je la fis avec la pierre rouge sur semblable qualité de Mercure, en présence encore de Pernelle seule, en la même maison, le vingt cinquième jour d’Avril suivant de la même année, sur les cinq heures du soir, que je transmuai véritablement en quasi autant d’or pur, meilleur très certainement que l’or commun, plus doux et plus ployable".
Citation du bréviaire de Nicolas Flamel adressé à son neveu (1414)
" Adonc si tu prends désir de faire moult d’or, cher neveu, ce que ne faudrait pourtant mie, pour ce que peut en advenir incongruité dommageable, mets mille onces de vif argent en grand chaudron de fer à feu fort, et quand sera chaud que fumera, aie une once de poudre cramoisie de la quatrième imbibition, inclus icelle en cire comme boulette, jette icelle sur ledit vif argent fumant et icelui sera arrêté soudain : Vigore le feu et lors sera mué, partie en masse et partie en poudre d’or jaune que fuseras en creuset et feras masse ou lingots et auras de tout icelui mercure à l'environ de 997 onces d'or pur au dernier point de fin".
Citations du livre des Laveures de Nicolas Flamel (1414)
"Jetez donc de l’élixir un poids sur cent parties de mercure lavé et ce sera lune pure meilleure que de minière et aussi si vous faites projection. Un poids sur cent de corps imparfait il les transforme en vraie lune".
"Jetez donc un poids d’élixir sur mille parties de lune ou de mercure lavé. Et ce sera soleil très vrai en toute examination moult meilleur que celui qui vient des minières. Car l’or et l'argent faits par le dessudit elixir passe l’or et l'argent de ladite minière en toutes propriétés. Et pour ce disent les Philosophes que leur or et argent ne sont pas or et argent vulgals, car il leur est ajouté une grande adjonction de teinture".
Certains éléments ci-dessus sont connus, tels la lune qui désigne le platine. Certains scientifiques pensent d’ailleurs que si Nicolas Flamel n’a pas pu produire la Pierre des Sages, il a peut-être pu obtenir du platine.

La recette


L'alchimie de façon générale, et la création de la Pierre Philosophale en particulier, se décomposerait en quelques étapes essentielles :


  • Liquéfaction
  • Fusion
  • Distillation
  • Dissolution
  • Évaporation

Qui, entre autres étapes, visent à « purifier » les composants. La matière ainsi purifiée est nommée œuf philosophique. Voici la recette, très simplifiée, telle que l'expliquerait Nicolas Flamel (1330-1418), un de ceux que l’on suppose avoir réussi :


  • L’œuvre au noir, du nom de la couleur que prend la préparation : on calcine la matière pour la purifier (du grec pura, le feu) et ainsi atteindre l’état de putréfaction, dans lequel la matière est débarrassée de ses impuretés.
  • L’œuvre au blanc, ou petit-œuvre ou petit-magistère : on ne connaît pas le déroulement de cette opération, qui donne la Pierre Blanche, capable de transformer les métaux en argent. L’opération est symbolisée par un arbre portant des lunes.
  • L'œuvre au rouge, ou grand-œuvre ou grand-magistère : là aussi, nous n’avons aucune information, si ce n’est que cette étape transforme la Pierre Blanche en Pierre Philosophale, représentée par l’arbre solaire.

Il y a trois étapes principales pour créer une pierre philosophale :
- *Tout d’abord extraire du mercure des philosophes un ferment particulier appelé « mercure des philosophes ».
- *Faire réagir ce ferment sur de l’or et sur de l’argent pour obtenir deux ferments supplémentaires.
- *Mélanger le ferment créé à partir de l’or à celui créé avec l’argent et le mercure des philosophes dans un matras en verre, le fermer de manière hermétique et mettre le tout à cuire dans un athanor.
C’est pendant cette cuisson que tout se passe. Tout d’abord, le mélange devient noir, et semble en état de putréfaction. Cette état est appelé par les alchimistes « phase du corbeau » ou « œuvre noire ». Puis, subitement, la couleur vire au blanc étincelant « œuvre blanche ». À ce moment, la pierre est capable de transformer le plomb en argent. Mais si on laisse la cuisson du mélange se poursuivre, le blanc cède la place au rouge (on reconnaît là la couleur de la pierre philosophale parfaite) « œuvre rouge »
Mais notre cuisson (qui a déjà duré un an) n’est pas encore finie, car la pierre ne transmute en or que deux fois son poids. Il faut donc continuer à faire chauffer le mélange (en y rajoutant un peu de mercure des philosophes) pendant trois mois. À ce stade la pierre transmute dix fois son poids. On recommence une troisième puis une quatrième fois cette cuisson (on appelle cela « multiplication de la pierre ») et enfin la pierre philosophale parfaite est créée, et permet de créer dix mille fois son poids en or !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M'BUYI LADY
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: La pierre PHILOSOPHALE   Lun 27 Aoû - 13:09

Interprétation


Il ne faut pas se limiter aux apparences matérialistes de l'alchimie ; on peut également considérer toutes ces manipulations chimiques comme des tranformations psychiques, menant l’individu à une évolution de soi.
[url=][/url]
Voir aussi



  • Marguerite Yourcenar, L'Œuvre au noir.
  • C'est de cette pierre que l’on parle dans Harry Potter à l'école des sorciers.
  • Hagane no renkinjutsushi (plus connu en Europe par son sous titre Fullmetal Alchemist), un manga qui reprend les idées de l'alchimie, en nous relatant les aventures de deux jeunes frères recherchant la pierre philosophale. Dans cette œuvre le pouvoir qui lui est conféré est plus important puisqu'elle est censée permettre au détenteur de passer outre la règle de l'échange équivalent, principe fondamental régissant l'alchimie.
  • Alchimie
  • Lumière Astrale
  • Hermès Trismégiste
  • Corpus Hermeticum
  • Hermétisme
  • Table d'émeraude
  • Grand Œuvre
  • Carl Gustav Jung, qui s'est intéressé à l'alchimie
  • Chimère
  • Sibylle
  • Homonculus
Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_philosophale »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La pierre PHILOSOPHALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Pierre Chaunu (1923-2009).
» La "Pierre de Caen"
» Le Havre - PIERRE DUBOIS
» Je me présente : Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGO KINSHASA ONLINE :: PARAPSYCHOLOGIE ET HERMETISME-
Sauter vers: